( 2 août, 2016 )

London Film And Comic Con

Ce week-end avait lieu la LFCC (London Film and Comic Con) à Kensington. Grande convention pour geek, on y trouve des stands de vente de figurines, tee-shirts et objets de collection pour les amoureux du cinéma et des séries. Différents artistes, parmi lesquels des acteurs, des auteurs et des catcheurs, signaient des dédicaces et faisaient des sessions photos avec leurs fans.

Le plus connu d’entre eux était Jeremy Renner, surtout connu pour jouer Hawkeye dans les Avengers. Fan de longue date, c’est avec beaucoup de joie et de stress que je me suis rendue à Londres pour le rencontrer.

 

Le samedi après-midi, il donnait un Talk d’environ 45 minutes où il parlait de son rôle chez Marvel, de sa carrière et des mésaventures qu’il a connu avec la célébrité.

Il a ensuite enchainé avec la session photo. Ce fût rapide, mais je ne regrette en rien. Il était très heureux d’être là et a vivement remercié ses fans d’être venu.

En fin d’après-midi, j’ai eu la chance de voir Kim Coates (Tig Trager dans Sons Of Anarchy) qui, en plus de faire des câlins à ses fans, a accepté un selfie tout en bavardant.

Le lendemain matin, je me suis rendue à la séance de dédicaces de Jeremy Renner, qui avait un peu plus le temps de discuter et, bien que fatigué, était tout sourire devant ses admirateurs et (surtout) admiratrices.

J’ai, enfin, pû avoir une photo avec Aaron Stanford (James Cole dans 12 Monkeys). Très gentil également.

 

En bref, ce premier comic con était magnifique et riche en émotions. Je rentre à regret mais avec des souvenirs plein la tête et de belles photos avec des cosplayeurs qui ont plutôt réussis leurs oeuvres.img002

( 2 août, 2016 )

News: Avengers

Marvel vient d’annoncer que les deux prochains Avengers ne seront plus en deux parties. Le troisième volet se nommera bien Avengers: Infinity War mais le quatrième n’a pas de titre pour le moment.Avengers-panel1a-137434

( 21 juillet, 2016 )

Critique: Independence Day Resurgence

Dans le premier volet de 1996, Independence Day nous contait l’histoire de la Terre (et plus précisément des USA) qui se battent un 4 juillet contre une invasion aliens dont le seul but était de détruire toute vie dans l’univers.

Dans ce deuxième opus, l’histoire est la même, sauf qu’elle se déroule vingt ans après et que les personnages se sont plus ou moins préparés à la deuxième attaque.

Scénaristiquement, on se demande pourquoi il aura fallu vingt ans à Roland Emmerich pour nous sortir ce second film. Il n’y a quasiment aucune nouvelle idée, les aliens viennent pour détruire notre belle planète et ils font de la casse. Nous retrouvons certains personnages du premier film, notamment Jeff Goldblum qui camp David Levinson, désormais à la tête de la défense terrienne, département créé tout spécialement pour prévenir le retour des méchants extra-terrestres, ainsi que Bill Pulman, Président Thomas Whitmore dans le premier film, maintenant à la retraite et légèrement obsédé par les pires ennemis qu’il a dû affronter lors de son mandat.

Bien sûr, nous regrettons que Will Smith, qui interprétait le Capitaine Steven Hiller, ne soit pas de retour. Il est remplacé par Jessie Usher, jouant le rôle de son fils: Dylan Dubrow, lui aussi soldat héroïque et rancunie. Autre retour: Patricia Whitmore, la fille de l’ex-président, jouée par Maika Monroe dont le jeu laisse à désirer. Peu d’émotions traversent son visage et j’en viens parfois à me demander si toute cette histoire ne la gonfle pas un peu.

Parmi les nouveaux arrivants, nous comptons une psychologue spécialisée des victimes de la première attaque, interprétée par Charlotte Gainsbourg et un pilote à la situation compliquée et peu aimé, campé par un Liam Hemsworth que l’on remarque à peine.

 

Alors, oui les effets spéciaux sont magnifiques et très nombreux. Les aliens, par exemple, ne sont plus que numérique. Les scènes d’actions sont grandioses et l’humour, bien que moins réussi que dans le premier film, reste très présent. Mais cela ne suffit pas à nous faire oublier que nous sommes presqu’en train de regarder un mauvais remake. Néanmoins, je ne peux qu’admettre que Resurgence est un bon divertissement qui sait nous occuper l’esprit pendant deux heures. Malheureusement, on passe vite à autre chose en sortant de la séance.

Je terminerai par une anecdote qui contient un spoiler (pas très important dans le film mais ne lisez pasz si vous ne voulez pas savoir): dans le film, Paris reste intacte. A l’origine, le Burj Khalifa devait détruire la Tour Eiffel. Mais Roland Emmerich a changé d’avis, et il l’explique en disant que suite aux attentats du 13 novembre, il préférait détruire le Big Ben à la place car, je le cite, « les anglais sont capable de supporter ça ».independence_day_resurgence_londres-2

( 21 juillet, 2016 )

News: Divergente

Divergente 3 partie 2 ne sortira pas sur grand écran ! Le succès plutôt moyen de la première partie du troisième volet a suffit à la production pour décider d’en faire un téléfilm. Ce qui marquera à la fois, la fin de la saga et le début d’une série dont nous avons pour le moment, que peu d’informations. Nous ignorons pour le moment si le casting des films sera de retour pour la série.95473742_o

( 20 juillet, 2016 )

Critique: Mr Robot Saison 2

Comme les plus fans d’entre vous le savent: Mr Robot a entamé sa saison 2 mercredi dernier aux USA.

 

Pour les moins fans d’entre vous qui ne se souviennent plus de ce qui se passe dans la saison précédente ou qui n’auraient toujours pas commencé cette magnifique série (hérésie !!!!), voici le synopsis suivi d’un petit rappel.

 

Dans Mr Robot nous suivons Elliot Alderson (Rami Malek), jeune hacker toxicomane et névrosé recruté par par Mr Robot en personne (Christian Slater) afin de démonter l’empire financier américain.

 

ATTENTION ! A partir de maintenant, cet article contient des spoilers. Je vous conseille très fortement de vous arrêtez ici et de lire la suite une fois que vous serez à jour sur la première saison.

 

Mr. Robot - Season 2

A la fin de la saison 1, Elliot découvrait que Darlene est sa sœur, Mr Robot, son père décédé, ressuscité par son imagination et qu’il été d’ailleurs lui même Mr Robot. Tyrell prenait la fuite suite au meurtre de Sharon Knowles et accusé de diriger la hack des banques et FSociety détruisait E Corporation et anéantissait presque l’économie américaine.

 

Dans ces deux premiers épisodes, Elliot, toujours aux prises avec ses hallucinations, se renferme dans le silence et mène une vie réglée comme du papier à musique. Son père, toujours là, l’entraîne un peu plus vers la schizophrénie. Plusieurs mois ce sont écoulés et, alors que Darlene continue le combat en menant un petit groupe de hacker, Elliot s’est installé chez sa mère, sans aucun matériel informatique afin de soigner sa dépendance.

 

Mr Robot est probablement la série la plus hypnotisante que j’ai eu à regarder. Sombre, la série nous pousse sans cesse au questionnement. A savoir: sommes-nous dans la réalité ou dans l’esprit d’Elliot ? Lui-même l’ignore et il faut être patient. Car la série ne dévoile pas ses cartes facilement et nous laisse mariner durant chaque saison.

 

Parlons bien sur, de la performance de Rami Malek qui porte la série quasiment à lui seul. Et pourtant, il est indispensable qu’il ne se sépare pas de Christian Slater. Car Elliot sans Mr Robot, ne devient qu’un personage vide de sens.

Notons également le trucage parfait du discours de Barack Obama, diffusé dans une télévision, ainsi que la bande-originale qui nous emporte tout le long de chaque épisode.

( 20 juillet, 2016 )

Présentation

Bonjour,

Grande fan de cinéma, j’ai décidé de créer ce blog afin de partager ma passion. En effet, dans mon entourage, très peu sont disposés à parler films et séries. Et ayant besoin d’en parler continuellement,  quoi de mieux qu’internet pour le faire ?

Ainsi, dans ce blog, vous trouverez des news, des critiques, et je vous ferez découvrir un coté de mon plaisir que peu connaissent: les tapis rouge !

N’hésitez pas à me laisser des commentaires, à me faire des critiques qui m’aideront à m’améliorer (sans insulte bien sûr ;) )

Bonne lecture à tous !

|